Test d’un agroéquipement autoconstruit et opensource

AGROEQUIPEMENT AUTOCONSTRUIT AGRILAB LE PREFABRIQUE

Test d’un agroéquipement autoconstruit et opensource

Le Pré Fabriqué est une solution hybride Opensource entre un matériel acheté en concession et un matériel autoconstruit. L’autoconstruction Opensource apporte énormément de liberté aux agriculteurs car les agriculteurs peuvent s’approprier le matériel. En effet, avec Le Pré Fabriqué, un agriculteur a le choix de leur acheter le matériel neuf (cadre, châssis, 3 points…) ou de le construire lui-même. L’objectif étant qu’il fasse à retour sur ce qu’il a vécu afin que le matériel puisse être amélioré.

C’est ce qu’a fait Julien Thibaut, ingénieur d’études à UniLaSalle Beauvais dans les productions végétales, en profitant des parcelles d’expérimentations de la ferme d’application d’UniLaSalle.
Nous lui avons demandé ce qu’il a pensé de la 1ère version du porte-outil vigneron.

Bonjour Julien, après ces premiers tests, qu’as-tu pensé de l’outil réalisé par Le Pré Fabriqué ?

« Aujourd’hui, on a testé le prototype sur des terrains destinés à être semés très bientôt. J’avais l’intention de travailler le sol avec soit un chisel soit un déchaumeur pour éviter un labour mais avoir quand même un travail avec un petit peu en profondeur.

Le travail a été satisfaisant et correspondait à ce que je cherchais : cela a permis une ouverture du sol correcte car avec le temps que nous avons en ce moment il faut que le sol puisse sécher un peu. En effet, cela va nous permettre ensuite de passer avec un semoir à herse rotative dessus.

Le travail effectué par l’outil est celui que je souhaitais ! »

Quelles améliorations pourrais-tu proposer ?

« Je pourrai suggérer deux améliorations :

Pour de la préparation de lit de semences c’était idéal, mais selon les situations, par exemple dans un champ avec des repousses de végétaux voire des débris végétaux, l’ajout d’ailettes sur les dents pourrait permettre un meilleur sectionnage des racines, un meilleur travail du sol, et une meilleure élimination de ces adventices ou repousses.

Sur le cadre, il serait bien d’avoir la possibilité d’ajouter des éléments comme des disques ou des rouleaux afin de pouvoir resserer les sillons et d’aplanir le terrain derrière…mais on a entendu dire qu’il y avait une 2ème voire 3ème version en cours…on aura hâte d’essayer ! »

Ces suggestions ont été prises en compte, comme l’explique Simon, co-fondateur du PréFabriqué :

« On a réalisé un 2ème prototype, qui est beaucoup plus polyvalent, beaucoup plus modulable.

À ce jour, on en est à la 3ᵉ version avec les retours-terrain du second. »

Maxime Agnes