FabAcademy : 3 étudiants, 2 nationalités, 1 semestre

FabAcademy : 3 étudiants, 2 nationalités, 1 semestre

AgriLab accueille 3 étudiants pour la FabAcademy 2021 : Théo et Elina qui sont français et Antonio qui vient du Mexique. Après une introduction, une visite des lieux, l’heure est à l’apprentissage !

Accueil et visite des lieux

AgriLab a accueilli Théo, Elina et Antonio quelques jours avant le lancement officiel de la FabAcademy. Cela a été l’occasion de visiter les différents zones de prototypage d’AgriLab, de découvrir l’équipe, mais aussi de suivre plusieurs ateliers comme MicroBit, FreeCad ou Blender.

Les étudiants ont également visité la ferme d’UniLaSalle, située juste derrière AgriLab. Cette ferme d’application est équipée d’un robot de traite récent.

Trois étudiants, trois projets

Lorsque l’on suit la FabAcademy, le projet s’affine jours après jours. Aussi, le projet défini en début de parcours n’est pas nécessairement le projet définitif !

Elina souhaite partir d’une peluche que l’on trouve dans le commerce, et ensuite l’animer pour qu’elle puisse se déplacer et bouger la tête.

Antonio souhaite développer un système de contrôle de la qualité du lait, à moindre coût, afin que celui-ci puisse servir aux éleveurs mexicains.

Enfin, Théo souhaite développer un robot suiveur de personnes capable de porter des charges lourdes, et ainsi faciliter le quotidien des personnes travaillant dans les milieux agricoles ou travaillant dans des conditions similaires.

Une pédagogie différente : La formation distribuée 

Si les systèmes éducatifs d’aujourd’hui alternent deux styles d’enseignement (l’apprentissage en personne, l’apprentissage à distance), la Fab Academy propose un modèle hybride la formation distribuée

Lorsque les étudiants suivent la Fab Academy, ils sont encadrés par des instructeurs pour avancer sur leurs projets, et se connectent au réseau mondial en ligne. Ils peuvent ainsi échanger sur leurs découvertes et leurs expériences et partager du contenu. 

Cette année 85 Labs participent à travers le monde et échangent en anglais.

Maxime Agnes