Projet

Général

Profil

Etude de l'impact de la température sur la production laitière

<Introduction et contexte de l'étude>

Globalement, la France a connu depuis ces 5 dernières années des étés exceptionnellement chauds et secs et l’été 2020 en est un bon exemple avec plusieurs périodes de chaleurs extrêmes sur la période Juillet-Aout.
Au sein du bureau UnitechDays, nous avons souhaité pour cette édition 2021, travailler sur un thème d’actualité : le changement climatique. Même si les récents étés chauds et secs ne nous permettent pas de généraliser et de montrer une tendance à avoir des étés toujours plus extrêmes, nous avons souhaité travailler sur les aléas climatiques et nous avons en particulier voulu mesurer l’impact du stress thermique sur les animaux de la ferme du bois et plus précisément sur la production laitière puisqu'elle dispose d’un robot, ce qui nous a permis de récupérer facilement les données de production laitière. Le but de cet étude est de récupérer des données sur les conséquences d'un stress thermique pour mieux appréhender le risque. Ici, l'objet de l'étude n'est pas de fournir des solutions mais d'identifier correctement les problèmes et enjeux liés au réchauffement climatique.

La démarche de l’association, pour la période 2020/2021 est donc de mesurer et de faire connaître les effets réels du stress thermique chez la vache laitière dans l’optique d’enclencher une réflexion auprès des agriculteurs présents lors des journées. Parmi ces effets, on peut notamment observer une baisse de l’activité des animaux, une chute immédiate de production, une baisse de fréquentation du robot de traite, une diminution de l’ingestion, une augmentation du nombre de cellules somatiques ainsi qu’une augmentation de la consommation d’eau. On peut aussi observer des effets à plus long terme. On peut par exemple citer une diminution de l’expression des chaleurs, une baisse du taux de fertilité, un impact sur la descendance ainsi qu’une chute de production annuelle.
Ces effets peuvent s’avérer très onéreux dans des années de fortes chaleurs et c’est pour cette raison que nous avons décidé de travailler en particulier sur la production laitière ainsi que sur la consommation en eau, qui sont les effets les plus facilement quantifiables.

<Comment évaluer fidèlement le ressenti des animaux ?>

Le confort de la vache laitière ne dépend pas seulement de la température. En effet, pour évaluer ce dernier, il faut prendre en compte l'hygrométrie. plus l'hygrométrie est élevée et la température chaude, plus la vache ressent d'inconfort. Pour apprécier cela, nous avons calculé un THI (Temperature Humidity Index). Il est calculé avec l'équation suivante : THI = (1,8 x T + 32) – ( 0,55 – 0,0055 x H) x (1,8 x T – 26) avec :
T = température en degrés Celsius
H = humidité relative en %

Cette valeur nous permet grâce à un index d'apprécier le stress thermique subi par l'animal (voir fichiers.

Quatre degrés de gravité sont à considérer

• Stress thermique léger: THI de 68 à 71. Fréquence respiratoire supérieure à 60/minute. Température rectale > 38,5 °C.
• Stress thermique modéré: THI de 72 à 79. Fréquence respiratoire supérieure à 75/minute. Température rectale > 39,5 °C.
• Stress thermique grave: THI de 80 à 89. Fréquence respiratoire supérieure à 85/minute. Température rectale > 40 °C.
• Stress thermique sévère: THI supérieur à 90. Fréquence respiratoire supérieure à 120/minute. Température rectale > 41 °C.
(source PLM : "Stress thermique. Quatre degrés de gravité" https://www.plm-magazine.com/actualites/stress-thermique.-quatre-degres-de-gravite)

Nous souhaitions initialement mesurer d'autres critères pour évaluer l'impact du stress thermique comme le taux d'ingestion, la mobilité des animaux, ou encore l'intensité de l'expression des chaleurs mais nous n'avons pas pu prendre en compte ces critères en raison de leur complexité.
Nous savons par ailleurs que le ressenti de l'animal par rapport à la chaleur et à l'humidité est aussi fonction des mouvements d'air dans les bâtiments mais la mesure de ces courants s'est aussi avérée trop complexe et le mise en place d'anémomètre n'aurait pas permis d'obtenir un reflet fiable de la réalité.

<Les sondes>

Les sondes ont été mises en place au début de l'été 2020 pour apporter des données durant d'éventuelles périodes de canicule. Les sondes ont pris relevé des valeurs de température au même moment une fois par heure.
Pour avoir une estimation fiable du ressenti des vaches, les sondes ont été posées à la hauteur des animaux. Ainsi, elles ont été posées à 1m50 au-dessus du sol au niveau de l’aire d’alimentation, du robot ainsi que dans la zone de préparation au vêlage. Les vaches étant couchées dans les logettes, les sondes de cette zone ont été placées à une hauteur de 20cm au-dessus du sol

<Les mesures de la température>

Nous avons souhaité mesurer la température à plusieurs endroits dans le bâtiment pour avoir une bonne idée de la température globale du bâtiment. Ainsi, nous avons identifié plusieurs zones stratégiques. Nous avons donc décidé placer des sondes au niveau du robot, de l’aire d’attente du robot, dans la zone de préparation au vêlage, dans les parties droites et gauches des logettes ainsi qu’au niveau de l’aire d’alimentation.

<Les mesures de l'hygrométrie>

Les capteurs d’hygrométrie ont été intégrés aux sondes contenant les capteurs de température. Elles sont par conséquent placées au même endroit.

<Interprétation des données>

Nous disposons de nombreuses données fournies à la fois par les sondes de température et d'hygrométrie et par le robot de traite.
Toutes ces données nous permettront de mesurer l'évolution de la production laitière en période de forte chaleur, d'observer une éventuelle différence de la fréquentation du robot, ou encore le nombre de traites incomplètes. Par ailleurs, les données fournies par les sondes nous permettront de nous faire une idée de la variation de température et d'hygrométrie au sein du bâtiment et d'identifier des zones plus chaudes, dans lesquelles il pourrait être envisagé de mettre en place un système de refroidissement.

Etait-ce utile? Oui Non Ajouté par Tristan LENA il y a 2 mois.